Réussir son code de la route en moins d’une semaine

Le code de la route est souvent synonyme de chronophage, fastidieux ou encore ennuyant. Il est vrai, cet examen est purement théorique : il se déroule sur table, et consiste en une séries de questions avec réponses à choix multiples (oui, c’est un QCM pour parler bref 😅). Pour le réussir, il faut donc apprendre et retenir toutes les connaissances et notions qui sont au programme de l’examen. Et ce n’est pas chose facile. Encore moins quand on a des impératifs de timing (un stage de conduite qui se rapproche, l’envie de boucler le permis au plus vite…). Mais pas de panique, il existe bien des méthodes (et surtout la nôtre 😁) pour décrocher son code en un temps record. Et par « temps record » on ne parle pas en semaines ou encore en mois mais bien en… jours.

Accrochez-vous bien car aujourd’hui vous embarquez à bord de La Navette pour découvrir ladite méthode et ainsi dire au revoir aux heures de révisions du code. C’est parti ! 🚀

Le code de la route : pourquoi aussi long ?

Il faut savoir qu’en moyenne, l’obtention du code de la route prend entre 3 mois et 1 an. D’un trimestre à l’année entière, cela peut paraître (très) long. De fait, ça l’est. Et c’est tout sauf obligatoire.

Pourquoi prendre 1 année complète pour réviser quelque chose que l’on peut réviser en 1 semaine ? C’est très exactement notre propos. Le code de la route ne devrait pas être un fardeau ni un boulet que l’on traîne mois après mois. Bien que peu amusant, le contenu du code de la route est non-seulement utile, il est également primordial pour conduire en toute sécurité sur les routes. Ainsi, il ne s’agit pas simplement de réviser mécaniquement comme on le ferait pour un examen scolaire, mais de réussir l’épreuve tout en acquérant de la connaissance sur le long-terme. Le candidat et futur conducteur doit être capable de retranscrire et d’appliquer les notions du code de la route durant ses heures de conduite, et même une fois le permis obtenu. Sans prétention aucune, notre méthode permet bien tout cela.

Pour aller droit à l’essentiel, cette méthode combine deux éléments :

  • un apprentissage théorique condensé et concis. L’idée est de traiter l’intégralité des 10 thèmes du code de la route, de comprendre et maîtriser chaque notion phare (sans jeu de mot 🤪)
  • un apprentissage pratique quotidien. Cet apprentissage théorique n’est utile que si les connaissances sont mises en pratique et testées. Et c’est ce que l’on vous propose, avec des séries de code à répétition avec une correction des mauvaises réponses afin de vite progresser.

Voyons plus en détail chacune de ces deux étapes.

1. Apprentissage théorique

Comme vous aviez pu l’entrevoir, c’est l’étape la moins divertissante. Mais la négliger serait clairement se compliquer la tâche en vue du jour de l’examen officiel.

Avant toute chose, il faut comprendre comment on révise de façon optimale, et quels sont les freins à cela. Ainsi, il est cohérent de faire le parallèle avec un examen classique. Pour le réussir, il faut du travail, c’est certain. Vous avez besoin de mémoriser une certaine charge de connaissances : des dates, des théories, des noms, etc… Quand vous avez tout cela bien en tête, vous pouvez les réutiliser le jour de l’épreuve, et c’est là que ça prend une bonne tournure. 😉

Pour ce qui est des freins ou des obstacles quand on veut réviser pour un examen, on peut en distinguer 3 principaux.

  • le manque de motivation. La flemme, ça vous parle ? 🧐 Eh bien, ne vous flagellez pas, ça nous arrive à tous, et c’est particulièrement contraignant quand il faut se mettre à réviser. La clé c’est donc d’avoir suffisamment d’auto-discipline pour surpasser cette flemme. La meilleure chose à faire à ce propos est de trouver une solution qui fasse que l’on soit obligé de se mettre à travailler.
  • l’étendue des connaissances à maîtriser. Pour le code de la route, vous savez déjà qu’il y a 10 thèmes à connaître. Il faut retenir des distances, des temps, des couleurs et formes de panneaux, des numéros de téléphone, et d’autres informations précises. Ça paraît insurmontable si vous vous mettez à réviser la veille pour le lendemain. Mais pas de stress, avec un peu d’anticipation vous serez un expert de tous ces thèmes.
  • la contrainte de temps. Les emplois du temps surchargés, ça ne pardonne pas… 🥴 Il n’est donc pas toujours facile de bloquer des créneaux pour réviser. Et ça l’est encore moins quand ces révisions ne nous enchantent guère !

Il faut donc trouver une solution à ces 3 obstacles. Et elle est toute simple : bloquer un créneau pour étudier. Idéalement, ce créneau est unique et dure suffisamment de temps (plusieurs heures). Vous pourrez en ajouter plusieurs à votre convenance, selon vos facilités de mémorisation.

L’astuce pour passer son code en très peu de temps c’est de planifier ce ou ces créneaux suffisamment proches de la date de passage à l’examen. On parle d’1 à 2 semaines en avance. Ainsi, les connaissances seront encore toutes fraîches dans votre cerveau.

Pour aller plus loin et tirer le meilleur de votre apprentissage théorique, pourquoi pas suivre une formation intensive d’apprentissage du code de la route ? C’est ce que nous vous proposons, et nos élèves en sont très satisfaits : les taux de réussite sont excellents ! Une journée de révision en visio, avec un moniteur spécialisé qui répondra à vos questions et vous offrera un véritable accompagnement. Honnêtement, quoi de mieux pour réussir son code ? 😎

Grâce à cette méthode, vous serez bien plus efficace pour réviser, et qui dit efficacité dit plus vite débarrassé !

2. Apprentissage pratique

Vous connaissez le programme du code par coeur ? C’est parfait, mais ce n’est pas (encore) fini ! 😅

Il s’agit maintenant de passer à l’entraînement, pour tester vos connaissances. C’est une façon plus ludique de les mémoriser. Et c’est particulièrement pertinent du fait de la forme de l’examen du code.

Notre méthode, pour ce qui est de l’aspect pratique, n’a rien de révolutionnaire. Tous nos confrères prônent la même chose : faire des séries et des séries de code à répétition. Mais à raison : c’est assurément la façon la plus sûre de se tester avant l’examen. C’est plus fun que la théorie pure, et ça ne vous demandera que de la concentration et (un peu) de persévérance.

L’avantage des séries de code c’est qu’elles répliquent les questions que vous trouverez le jour J. Ces sessions d’entraînement vous permettront de comprendre et d’assimiler la logique pour répondre correctement. Car oui, les questions peuvent comporter des petits pièges et cela peut causer l’échec… Mais en faisant beaucoup de séries de code vous diminuerez petit à petit les erreurs et cela n’arrivera pas. Vous saurez faire face à chaque situation. ✅

L’objectif est de passer en-dessous de la barre des 5 fautes, car c’est le seuil en-dessous duquel réussirez l’examen le jour J. Pour augmenter vos chances, nous vous conseillons de passer votre code quand vous atteindrez très souvent (si ce n’est à toutes les séries) la barre des 5 fautes ou moins sur les 40 questions-types.

Pour faire un max de séries de code avec une correction rigoureuse et un suivi de la progression, cet outil en ligne est ce qui se fait de mieux (on vous assure que oui 😎). Vous pouvez réviser où vous voulez et quand vous voulez (finis les boîtiers de l’auto-école), vous entraîner dans les thèmes de votre choix et avec des séries type-examen. Avec plus de 2000 questions/réponses vous aurez largement de quoi vous préparer au mieux pour le test, en diminuant progressivement vos fautes. Même les détails du code de la route n’auront plus aucun secret pour vous !

La méthode que nous vous avons présentée aujourd’hui est donc très simple, et elle fonctionne à en lire nos élèves. 💪

A lire aussi :
  • Comment faire un créneau du 1er coup ?

  • 7 astuces pour prendre confiance au volant

  • Obtenez le code rapidement avec La Navette !

  • Combien de temps faut-il pour obtenir le permis de conduire ?

  • Le stationnement en bataille : Quelques conseils !

  • Conseils et astuces pour ne pas stresser le jour du permis

  • Réserver sa date d’examen avec Candilib

  • Réussir sa marche arrière en ligne droite

  • Top 10 des fautes éliminatoires à l’examen du permis

  • Tout savoir sur les questions permis de vérifications

  • Permis boîte auto vs boîte manuelle : que choisir ?

  • Comment faire demi-tour en 3 temps ?

  • Déroulement permis : tout savoir sur l’examen

  • Tout savoir sur la conduite accompagnée à Paris