Les feux du véhicule

Feux de croisement, feux de position ou veilleuses, feux de brouillard, feux de stop, feux de route… Faisons le point sur l’utilisation des feux.

Feux obligatoires à l’avant

 

  • 2 feux de position visibles à 150 mètres : ils permettent surtout d’être vu des autres usagers. Je dois les allumer lorsque la luminosité est faible. Si la luminosité est suffisante ils peuvent suffire en agglomération. Attention, il est interdit de circuler sans feu la nuit, même en ville.
  • 2 feux de route (ou phares) d’une portée de moins de 100 mètres : ils permettent de voir la nuit lorsque la route n’est pas éclairée
  • 2 clignotants employés aussi comme feux de détresse (à utiliser si je roule à une vitesse anormalement réduite, pour prévenir d’un embouteillage, ou si je suis en panne sur la bande d’arrêt d’urgence)
  • 2 feux de croisement d’une portée d’au moins 30 mètres : ils permettent d’être vu des autres usagers et de mieux voir la route. Ils peuvent être utilisés la nuit mais également de jour selon les conditions météo. Sur une chaussée sans éclairage, ils remplacent les feux de route lorsque je croise des autres véhicules.

 

 

Feux obligatoires à l’arrière

 

  • 2 feux de position ou feux visibles à 150 mètres
  • 2 catadioptres qui réfléchissent la lumière à 100 mètres au moins
  • 2 clignotants employés aussi comme feux de détresse
  • 2 feux stop: pour vérifier leur fonctionnement je demande à quelqu’un de se placer à l’arrière de la voiture pendant que j’appuie sur la pédale.
  • 1 feu de brouillard arrière: il est placé à gauche s’il est unique

 

Feux facultatifs 

  • A l’avant 

– 2 feux de brouillard avant : ils sont utilisés en complément des feux de croisement, en cas de forte pluie, brouillard ou neige.

– feux adaptatifs : passage automatique des feux de croisement aux feux de route et inversement, en fonction des conditions de circulations.

– 2 feux d’angles : en complément des feux de route ou de croisement, ils améliorent la visibilité en virage ou tournant, lorsque je tourne le volant ou que j’actionne le clignotant.

– 2 feux diurnes : feux de jour allumés automatiquement à la mise en route du moteur.

  • A l’arrière

– un 2ème feu de brouillard arrière : il est utilisé seulement en cas de neige ou brouillard et non en cas de pluie car il pourrait gêner la vision du conducteur derrière moi.

– un 3ème feu stop

– 1 ou 2 feux de recul (blancs) : il permet d’éclairer la zone derrière le véhicule et d’informer les autres usagers que je souhaite reculer. Il s’allume automatiquement lorsque la marche arrière est enclenchée.

A lire aussi :
  • Eléments mécaniques

    Afin d'assurer votre sécurité et l'intégrité de votre véhicule, il y a certaines bases en mécanique à avoir...

  • Entretien du véhicule

    Le Code de la route vise à protéger les usagers sur les routes. Ainsi, il prévoit certaines réglementations sur l'entretien des véhicules.

  • Les pneumatiques

    L'état des pneumatiques est d'importance capitale. Il existe ainsi des contrôles à réaliser afin d'éviter, notamment, la crevaison.

  • L’essentiel : Mécanique

    Dans cette fiche, vous trouverez tout ce qu'il faut retenir sur la mécanique de votre véhicule : entretien, pneumatiques et voyants.

  • Les équipements divers

    Votre véhicule dispose d'équipements à l'avant comme à l'arrière. Certains sont notamment indispensables en cas de panne!

  • Les voyants

    Les voyants du véhicule sont situés au niveau du tableau de bord, et se divisent en 2 catégories : les voyants oranges et les rouges.