Fatigue sur l’autoroute

Fatigue et somnolence sur autoroute

 

Sur autoroute, la somnolence est en cause dans environ ⅓ des accidents mortels.

→ Je dois faire un minimum une pause de 15 min toutes les 2 heures.

→ Les heures ou il faut éviter de conduire : entre 2h et 5h et 14h et 16h

→ Les signes qui doivent m’alerter : bâillements, picotements des yeux, raideurs dans la nuque et le dos, besoin de changer de position, difficultés de concentration

📌Si je me sens fatigué, je fais une pause sur une aire de repos.

Prévenir la fatigue sur autoroute

 

→ Lorsque les premiers signes de fatigues arrivent, il est impératif de faire une pause d’un dizaine de minutes.

→ Même si je viens d’entamer mon trajet ou si je suis sur le point d’arrivée, je m’octroie une petite pause

→ Garder votre habitacle bien aéré, car la chaleur favorise la somnolence

→ Avant un long trajet, je prends un repas consistant mais léger et je m’hydrate un maximum durant le trajet

A lire aussi :
  • Conditions dégradées sur autoroute

    En cas de problème majeur sur l'autoroute, vous devez vous arrêter au plus vite. Pour cela, certaines choses sont à faire et ne pas faire.

  • Les événements en tunnel

    Les tunnels sont des portions particulières des routes. Des règles spéciales existent pour assurer la bonne circulation à l'intérieur.

  • Règles de circulation sur autoroute

    Sur l'autoroute, la vitesse élevée engendre une vigilance et une réglementation accrues en termes de circulation.

  • Entrer sur l’autoroute

    Lorsque vous engagez sur une autoroute, vous devez prendre en compte l'insertion, les accès interdits et les péages.

  • Traverser un tunnel

    L'entrée et la sortie du tunnel sont encadrées par des règles strictes, comme la circulation et les équipements à l'intérieur.

  • Circuler la nuit

    La circulation est plus dangereuse la nuit, sur les routes éclairées comme non-éclairées, notamment du fait des éblouissements.

  • L’essentiel : La route

    Dans cette fiche, vous découvrirez les diverses règles en fonction du type de route, de l'adhérence et de la visibilité.

  • Circuler par intempéries

    Vous devez être particulièrement vigilant en cas de pluie, neige, vent violent, et verglas, et adapter votre conduite à cet effet.