La distance d’arrêt

La distance d’arrêt

 

En circulation, la situation ne cesse de changer et évoluer. Je veille à bien évaluer les distances de freinage et d’arrêt pour pouvoir m’arrêter si nécessaire, car si ma vitesse est trop élevée ou l’adhérence est mauvaise, je risque de pas pouvoir m’arrêter à temps.

⚠️ On confond souvent distance de freinage et distance d’arrêt

➝ La distance parcourue pendant le temps de réaction est plus élevée pour la distance d’arrêt

Temps de réaction en voiture

 

C’est le temps qui s’écoule entre ma perception de l’information et mon action sur les commandes. La distance d’arrêt est la combinaison de la distance de freinage et de la distance de réaction. D’une durée moyenne de 1 seconde, mais la durée peut varier en fonction de la forme du conducteur et de la météo.

Calcul de la distance d’arrêt : Il suffit de multiplier le chiffre des dizaines de km/h (vitesse à laquelle vous roulez) par lui même. Ainsi, si vous roulez à 60 km/h, votre distance d’arrêt sera d’environ 36 mètres (car 6×6), si votre vitesse est de 110 km/h, votre distance d’arrêt sera de 121 mètres (11×11).

⚠️ Le temps de réaction est augmenté en fonction de certains facteurs (alcool, fatigue, drogue, téléphone…)

Distance de freinage

 

C’est la distance comprise entre le début du freinage et l’arrêt complet du véhicule. Aucun véhicule ne peut s’arrêter sur place, même à faible vitesse.

Tout conducteur doit respecter une distance de sécurité, sur route et autoroute, avec le véhicule qui le précède. Attention, si cette distance n’est pas respectée, et que votre distance d’arrêt est supérieure à cette distance de sécurité, il y a un risque très important d’accident.

⚠️ Lorsque l’adhérence est réduite ou la vitesse trop haute, la distance de freinage et donc la distance d’arrêt est allongée.

Sur chaussée mouillée, elle est multipliée par deux.

Sur le verglas, l’adhérence des pneus est quasiment nulle.

ABS et distance de freinage

 

Le système ABS (Antilock Brake System) ne réduit pas la distance de freinage. Appelé également système de freinage antiblocage, l’ABS permet de ne pas bloquer les roues du véhicule. De cette manière, l’adhérence reste et le conducteur peut plus facilement garder le contrôle de son véhicule.

Sur route sèche, il ne permet pas de réduire la distance de freinage mais il a quand même des effets positifs. En effet, avant le système ABS, un freinage d’urgence bloquait automatiquement les roues, ce qui empêchait le conducteur de bien manoeuvrer, le véhicule dérapait et les conséquences de ce freinage pouvaient être catastrophiques.

Sur chaussée mouillée, il est souvent dit que le système ABS aurait tendance à augmenter la distance de freinage.

A lire aussi :
  • La prise d’informations au volant

    Il est primordial pour votre sécurité ainsi que celle des autres usagers de prendre les informations au bon moment.

  • Attitude à l’égard des autres et moyens de communication

    La sécurité sur les routes dépend de tous les usagers. Vous devez anticiper, communiquer et faire face à la pression.

  • L’essentiel : Le conducteur

    Dans cette fiche, découvrez les éléments à prendre en compte en tant que conducteur : prise d'info, distances, déficiences.

  • Intervalles de sécurité

    Votre sécurité ainsi que celle de vos passagers dépend du respect des règles de distances de sécurité et d'adhérence.

  • Zones de danger

    Le véhicule et ses occupants sont exposés à des dangers, incertitudes et des contraintes auxquels il faut porter attention.

  • Santé du conducteur

    Au volant, vous êtes vulnérable aux dangers du fait de problèmes de santé, de consommation de substances et de distractions.