L’essentiel : Porter secours

Protéger les lieux

  • J’allume les feux de détresse, j’enfile le gilet de haute visibilité 
  • Je mets les passagers à l’abri derrière la glissière ou sur l’accotement 
  • Je place le triangle a au moins 30 m

Alerter les secours

  • J’évalue rapidement la situation et les risques 
  • Je donne une alerte rapide et précise en contactant le 15, le 18 ou le 112
  • Je ne raccroche pas avant que mon interlocuteur ne m’y invite

Porter secours

  • Si une victime a perdu connaissance, je la mets en PLS
  • Si une victime est en arrêt cardiaque, j’alerte, je masse et je défibrille 
  • En cas d’hémorragie, j’appuie fort sur la plaie 
  • En cas de traumatisme, je ne déplace pas la victime 
A lire aussi :
  • Secourir : Hémorragie et Traumatisme

    Certaines règles sont à respecter quand vous portez secours à une victime, notamment en cas d'hémorragie et/ou de traumatisme.

  • Secourir : Perte de connaissance

    Certains signes révèlent la perte de connaissance d'un individu. Ils permettent d'ensuite porter assistance à la victime.

  • Secourir : Arrêt cardiaque

    Comment réagir face à un individu victime d'arrêt cardiaque? Premièrement : reconnaissance. Deuxièmement : assistance.

  • Alerter les secours

    Sur les lieux d'un accident, vous devez être capable de contacter rapidement les secours. Il y a un certain protocole à suivre.

  • Protection des populations

    Le Code de la route prévoit également un thème sur la protection des populations face aux catastrophes naturelles ou artificielles.

  • Protéger les lieux et les victimes

    Témoin d'un accident, vous devez être capable d'intervenir pour protéger les lieux et les personnes, et dégager la victime si besoin.