Secourir : Arrêt cardiaque

Reconnaître un arrêt cardiaque


Une personne est en arrêt cardiaque si son coeur ne fonctionne plus d’une façon anarchique (ne permettant plus d’assurer l’oxygénation du cerveau).

⚠️ Les lésions du cerveau, dues au manque d’oxygène surviennent dès les premières minutes. En cas d’arrêt cardiaque, la victime risque de mourir en quelques minutes.

  • Les signes d’un arrêt cardiaque

→ la victime ne répond pas ne réagit pas et:

  • elle ne respire pas
  • ou elle présente une respiration anormale

Quoi faire en cas d’arrêt cardiaque


1. Alerter

→ J’alerte les secours au plus vite (de préférence avec mon téléphone portable)

→ J’actionne le mode Haut-Parleur et commence immédiatement le massage cardiaque en attendant que les secours répondent

2. Masser

→ Je pratique une réanimation cardio-pulmonaire au plus vite, en répétant le cycle de 30 compressions thoraciques suivies de 2 insufflations. (si ces dernières ne peuvent être effectuées, je réalise uniquement le massage thoracique).

3. Défibriler

→ Si un DAE (Défibrillateur Automatisé Externe) est visible, je le mets en oeuvre le plus tôt possible et je suis ses instructions vocales en interrompant le massage cardiaque le moins possible.

Le défibrillateur automatisé externe est un appareil qui peut permettre de rétablir une activité cardiaque normale à une victime en arrêt cardiaque.

Il se déclenche uniquement quand la victime est en arrêt cardiaque.

Lors de la mise en marches, toutes les instructions ont données permettant de placer les électrodes au bon endroit.

Le DAE, présent dans beaucoup de lieux publics, ne nécessitera de formation. Il n’est pas dangereux pour la victime et peut sauver une vie.

A lire aussi :
  • L’essentiel : Porter secours

    Dans cette fiche, vous apprendrez les trois règles de secours : protéger les lieux, alerter les secours, porter secours.

  • Alerter les secours

    Sur les lieux d'un accident, vous devez être capable de contacter rapidement les secours. Il y a un certain protocole à suivre.

  • Protéger les lieux et les victimes

    Témoin d'un accident, vous devez être capable d'intervenir pour protéger les lieux et les personnes, et dégager la victime si besoin.

  • Protection des populations

    Le Code de la route prévoit également un thème sur la protection des populations face aux catastrophes naturelles ou artificielles.

  • Secourir : Perte de connaissance

    Certains signes révèlent la perte de connaissance d'un individu. Ils permettent d'ensuite porter assistance à la victime.

  • Secourir : Hémorragie et Traumatisme

    Certaines règles sont à respecter quand vous portez secours à une victime, notamment en cas d'hémorragie et/ou de traumatisme.