🚀 100€ euros de réduction sur nos stages éclairs avec le code AUTO2024, uniquement à Marseille 🚀

16 novembre 2021

Le stationnement en épi de A à Z

Héléna de La Navette

Le permis accéléré, en plus rapide

Quand on pense aux manoeuvres à réaliser au volant, on pense d’abord au très redouté rangement en créneau ou au stationnement en bataille. Pourtant, en circulation comme le jour du permis, il se peut que vous ayez à vous garer sur une place en épi, avec un marquage au sol en biais.

Justement connu pour ses places en diagonales, le rangement en épi est relativement simple à réaliser, à condition de suivre la technique étape par étape. Et c’est ce que nous allons vous expliquer dans cet article. 🚗

Pour un apprentissage plus “visuel”, visionnez cette vidéo du stationnement en épi réalisé par notre moniteur Houssine :

Avant toute chose, il convient de rappeler que cette manoeuvre prend deux formes, en fonction de l’orientation du marquage au sol :

  1. Si les lignes sont orientées de sorte à se garer en marche avant, il s’agit du rangement en épi avant.
  2. Si les lignes ne permettent pas le stationnement sans manoeuvre préalable, alors il s’agit du rangement en épi arrière. Comme son nom l’indique, la manoeuvre se réalisera en marche arrière, à l’image du créneau ou du bataille.

Une fois cette distinction bien en tête, on peut passer à la technique. Celle-ci s’applique pour les deux cas de rangement en épi.

1. Repérer et avertir pour le stationnement en épi

Repérer la place

Avant toute manœuvre, repérez une place autorisée au stationnement par le code de la route. Un marquage au sol évident délimite ces places. En cas de doute, vérifiez aux alentours de votre potentielle place s’il n’y a pas de panneaux d’interdiction de stationnement.

Vous êtes bel et bien devant une place de parking. Vous devez maintenant vous assurer que votre véhicule pourra y rentrer en toute sécurité. La manoeuvre puis le stationnement ne doivent mettre en danger ni les autres usagers, ni vous-même, ni exposer votre automobile à des dégâts matériels.

Une fois ces deux éléments pris en considération, vous pouvez désormais réaliser la manoeuvre. Et avant toute chose, il faut s’arrêter.

Avertir de l’intention de s’arrêter avant de commencer le stationnement en épi

L’arrêt ne doit pas être soudain et spontané.

Après le repérage de la place vient le temps des contrôles intérieurs et extérieurs : vérifiez à l’aide de vos rétroviseurs et du contrôle des angles morts qu’aucun usager ne vient derrière vous. Vous n’êtes pas prioritaire, comme pour tout autre type de manoeuvre.

Si la voie devant vous et la voie en face sont dégagées, activez le clignotant droit si vous vous garez à droite, ou à gauche dans le cas contraire.

S’arrêter

Vous avez bien averti les usagers de votre intention de manoeuvrer. Vous pouvez désormais vous arrêter.

Continuez à effectuer vos contrôles tout au long de l’arrêt : non seulement vous assurez votre sécurité, mais vous ferez également bonne impression auprès de l’inspecteur le jour du permis.

2. Se positionner

Où s’arrêter

Le repère le plus courant est celui de la deuxième voiture à côté de votre place.

Arrêtez-vous à son niveau, en alignant vos rétroviseurs extérieurs aux siens. Vous êtes alors prêt à entamer la manoeuvre.

À quelle distance

Gardez en tête que vous devez positionner votre véhicule à environ 1m du véhicule choisi comme point de repère.

Bien évidemment, votre moniteur et votre inspecteur ne vérifieront pas la distance avec exactitude. Mais l’idée consiste à se positionner assez proche des véhicules stationnés, sans pour autant les frôler.

3. Manoeuvrer votre stationnement en épi

Braquer puis reculer

Vous êtes bien positionné !

Ensuite, braquez votre volant à fond à droite (ou à gauche, si la place est à votre gauche), puis enclenchez la marche arrière. Votre clignotant est toujours activé.

Reculez doucement, tout en maintenant le volant braqué à fond.

Contrôler

Effectuez tous les contrôles à l’aide de la vision directe et des rétroviseurs afin de savoir où vous vous dirigez tout en vérifiant qu’aucun usager n’arrive.

Retenez que ces contrôles sont primordiaux pour assurer votre sécurité et celle des autres usagers, tout en assurant la maîtrise du stationnement en épi.

Contre-braquer et se ranger pour finir le stationnement en épi

Continuez à reculer jusqu’à aligner le véhicule en diagonal avec les lignes délimitant la place.

Vous pouvez alors vous arrêter, et redresser vos roues.

Reculez jusqu’au fond de votre place, veillez à vous aligner correctement pour éviter de gêner :

  • les véhicules voisins, sur les côtés
  • les piétons, derrière la place
  • la circulation, sur la voie

Vous êtes désormais parfaitement garé. Et tout est positif : vous avez réalisé la manoeuvre comme un as du volant, en toute sécurité, et en montrant au moniteur ou à l’inspecteur que le véhicule est sous votre contrôle. Que demander de mieux ?

À La Navette, nous sommes spécialisés en permis accéléré. Ces stages ont fait notre réussite, et celle de nos élèves !
Tous nos stages intensifs comprennent la formation en accéléré et un passage à l’examen la semaine suivante. Peu importe votre niveau, nos moniteurs sauront vous préparer au mieux pour obtenir votre permis du premier coup. ✅

Embarquez pour le permis accéléré !

Découvrir les stages

Partagez l’article

Contactez notre équipe au 01 82 28 07 20