Permis boîte auto vs boîte manuelle : que choisir ?

Dans la vie de chacun, l’obtention du permis de conduire est un grand moment. Il nous ouvre le champ des possibles, tant sur le plan professionnel que personnel. Mais cela a un certain coût, notamment quand on ne connaît pas toutes les possibilités pour passer son permis. Et dans cet article, La Navette les explore avec vous. Alors attachez vos ceintures et montez à bord, car on ne va pas tarder à décoller… 🚀


La formation classique : le permis de conduire en boîte manuelle

Quand bien même les chiffres manquent pour le justifier, une chose est vraie quant au permis de conduire : en France, la grande majorité des candidats opte pour une formation sur véhicule à boîte manuelle. Cela peut s’expliquer, dans un premier temps, par le fait que les véhicules manuels représentent la part majeure du parc automobile français. Ainsi, par praticité, les stagiaires se tournent vers les boîtes manuelles. Là encore, la plupart des auto-écoles dispensent leurs formations sur véhicules manuels, ce qui les rend plus accessibles. De plus, pour les jeunes apprentis conducteurs souhaitant passer la conduite accompagnée (AAC), les parents ont bien souvent un véhicule manuel sur lequel conduire. Ainsi, par tradition, habitude et praticité, on se tourne vers le permis en boîte manuelle.

Pour ce qui est de la formation en elle-même, certaines choses sont à savoir pour le permis B manuel.

Une fois le code de la route obtenu, le candidat ou la candidate devra réaliser au minimum 20 heures de formation pratique dans son auto-école, encadré par son enseignant. Cette première séquence de 20 heures est obligatoire : l’apprenti conducteur ne pourra donc pas passer l’examen avec un nombre d’heures inférieur. En revanche, il est fort probable que ce dernier nécessite plus de pratique avant d’être fin prêt pour le jour J. Dans ce cas-ci, l’auto-école proposera une séquence d’heures supérieure, bien souvent disciple de 5 : 25, 30, 35, 40… 🤔

Attention, pas de crainte pour vos économies : c’est bien vous qui choisissez votre forfait, et vous pouvez tout à fait refuser le nombre d’heures proposées. Un petit conseil : demandez conseil à vos moniteurs avant de choisir votre forfait à l’accueil de l’agence. Sachez néanmoins qu’en moyenne, en France, il faut 35 heures d’enseignement de la conduite pour qu’un élève ait son permis en sa possession. Ce nombre est seulement pour vous donner un ordre d’idées : vous pouvez très bien être futur Sebastien Loeb et n’avoir besoin que des 20 heures obligatoires… ou non 🤪

 

 

Une alternative intéressante : le permis de conduire en boîte automatique

Il est vrai que, compte-tenu de la forte probabilité que vous ayez toujours connu des voitures à boites manuelles dans votre entourage, le réflexe quand il s’agit de passer votre permis est de vous tourner vers une formation sur ce type de véhicule. Mais n’oubliez pas l’option de la boîte automatique. Car oui, elle possède bien des avantages face à son homologue plus populaire. On voit ça tout de suite! 😎

Le permis en boîte automatique, ça peut se boucler en 13 heures avec votre formateur. Soit 7 heures de moins que le permis en boîte manuelle. C’est ce que prévoit la réglementation. Le délai pour passer le permis est donc plus court. Cette réduction du nombre d’heures est due au fait que toute la partie mécanique liée à la boîte de vitesse manuelle n’est logiquement pas à maîtriser dans un véhicule automatique. Vous n’aurez donc pas à comprendre et maîtriser le principe du point de patinage… 😅

Cela vous économisera donc temps et stress : pas de risque de caler dans une montée avec un usager vous serrant le pare-choc arrière… 🙄 Bien évidemment, comme le permis manuel, le nombre d’heures est souvent plus élevé, et dépend de ce que votre auto-école et vous jugez conjointement nécessaire afin d’être prêt pour l’examen. Faites vous votre propre avis!

D’un point de vue financier, le permis automatique est également avantageux. En effet, qui dit nombre d’heures restreint, dit économies. Chaque heure étant logiquement facturée, le nombre réduit vous fera économiser quelques centaines d’euros non-négligeables. 💶

Si vous passez le permis avant votre majorité, sachez que la conduite accompagnée est disponible dans votre formation automatique, au même titre que pour la formation manuelle. Et si vous le passez 18 ans passés, la conduite supervisée est également possible. En somme, la formation peut-être aussi complète que pour un permis manuel. ✅

 

 

 

Le problème du permis automatique

Sur le papier, le permis automatique paraît être le choix idéal en prenant en compte les aspects techniques, chronophages et financiers. Mais une nuance est à appliquer : obtenir son permis B automatique, c’est ne pouvoir conduire que des véhicules à boîte automatique. Vous pouvez alors dire adieu à la voiture de papa et maman qui vous attend sagement garée dans l’allée… 😒

Bon ok, le « adieu » était peut-être un petit peu exagéré… et pas du tout réaliste. Vous pourrez tout de même la conduire, mais à une condition. On en parle dans le paragraphe suivant!

 

Passer du permis automatique à manuel : le stage passerelle

La réussite à l’examen du permis de conduire vous donne droit à un permis de conduire provisoire. Si vous étiez titulaire du permis en boîte automatique, ce permis ne sera valable que pour ce type de véhicules. Mais vous allez sans doute vous apercevoir rapidement qu’être en capacité de conduire des véhicules manuels ce n’est pas un luxe en France… Et bonne nouvelle, un stage vous permet de convertir votre permis automatique en permis manuel : le stage passerelle.

Le stage passerelle, pour aller droit au but, c’est 7 heures de formation avec un moniteur agréé dans un véhicule manuel. Dans la durée de 7 heures, vous apprendrez à manipuler la boîte de vitesses manuelle ainsi que l’embrayage en circulation. À l’issue de la formation, vous n’aurez aucun examen à passer : vous recevrez une attestation de fin de stage. Celle-ci sera à transmettre à votre préfecture, qui effectuera la procédure de régularisation et vous fournira par la suite votre nouveau permis B. Vous devrez fournir certains documents, comme une attestation d’hébergement, un justificatif de domicile et autres… À noter tout de même que ce stage passerelle n’est accessible qu’après 3 mois de permis automatique.

 

En somme, le stage passerelle permet à n’importe quel lauréat du permis de conduire d’être en possibilité de conduire tout type de véhicule B… un parfait complément au permis en boîte automatique! 🚗

 

A lire aussi :
  • Tout savoir sur les questions permis de vérifications

  • Réussir son code de la route en moins d’une semaine

  • Comment faire demi-tour en 3 temps ?

  • Top 10 des fautes éliminatoires à l’examen du permis

  • Réussir sa marche arrière en ligne droite

  • Comment faire un créneau du 1er coup ?

  • 7 astuces pour prendre confiance au volant

  • Combien de temps faut-il pour obtenir le permis de conduire ?

  • Déroulement permis : tout savoir sur l’examen

  • Réserver sa date d’examen avec Candilib

  • Tout savoir sur la conduite accompagnée à Paris

  • Obtenez le code rapidement avec La Navette !

  • Le stationnement en bataille : Quelques conseils !

  • Conseils et astuces pour ne pas stresser le jour du permis