Réussir sa marche arrière en ligne droite

La marche arrière en ligne droite est une manoeuvre qui peut vous être demandée le jour de l’examen du permis de conduire, au même titre que d’autres manoeuvres un peu plus techniques comme le stationnement en créneau, en bataille ou encore le demi-tour. La marche arrière n’a, sur le papier, rien de bien difficile, et certains s’étonneront même qu’elle soit demandée au permis. En effet, reculer en ligne droite n’est pas sorcier. En revanche, c’est justement le fait de rester en ligne droite qui peut demander de la technique. Mais pas d’inquiétude, ça ne sera pas un obstacle à l’obtention de votre permis ! 🧘

La Navette vous emmène aujourd’hui sur les routes afin de découvrir la technique infaillible pour reculer toujours bien droit. Attachez vos ceintures, car nous allons décoller… 🚀

Phase 1 : Les conditions pour réaliser une marche arrière

La marche arrière est, par définition, contraire au sens de circulation de la voie sur laquelle vous êtes engagé. 🔙

En l’occurrence, vous n’avez pas la priorité sur les autres usagers. Vous devez donc vous assurer de pouvoir réaliser la marche arrière en toute sécurité, sans gêner ni risquer de surprendre les autres automobilistes. En tant que conducteur, il va de soi que vous devez faire attention à eux et leur véhicule, en adoptant une conduite sécuritaire.

Réaliser une marche arrière n’est possible que dans les agglomérations. N’allez pas dire que La Navette vous a fait reculer en pleine autoroute 🙄

Enfin, comme vous n’êtes pas prioritaire, laissez les autres usagers vous dépasser avant de commencer votre manoeuvre. Ne vous inquiétez pas, durant votre formation en auto-école, vos moniteurs et monitrices vous le répéteront suffisamment. 😅

Maintenant, passons à la technique avec quelques conseils de votre auto-école préférée ! 😎

Phase 2 : Les étapes pour faire une marche arrière

Avant toute chose, lorsque vous souhaitez réaliser une marche arrière, effectuez tous les contrôles visuels tout autour du véhicule à l’aide de vos rétroviseurs extérieurs et intérieur. Vous devez prendre des précautions en amont, en vérifiant qu’aucun usager n’est présent ni n’arrive sur votre voie. 👀

Vous pouvez ensuite ralentir progressivement et vous arrêter en appuyant sur la pédale de frein et en débrayant. Comme pour le demi-tour, la voiture doit être en position parallèle à la voie. Mettez donc votre volant droit. Mécaniquement parlant, le véhicule doit être à l’arrêt avant de passer la boîte de vitesses en marche arrière, car sinon vous risquez de caler. ⛔️

Une fois à l’arrêt, mettez la boîte de vitesses sur « R ». Même principe que pour la première lorsque vous démarrez : allez chercher le point de patinage en accélérant (à 1500 tours/minute environ) et en relâchant l’embrayage doucement. Quand le véhicule commence à reculer, adaptez votre allure et continuez à effectuer des contrôles réguliers devant, derrière, à gauche et à droite. Vous devez alterner vision directe vers l’arrière du véhicule, afin de bien le diriger, et contrôles dans les rétroviseurs, pour vous assurer qu’aucun obstacle ne se dresse sur votre trajectoire. La trajectoire de la voiture doit rester droite.

Ça y est, vous savez reculer comme un as du volant ! 💪

A lire aussi :
  • Tout savoir sur les questions permis de vérifications

  • Combien de temps faut-il pour obtenir le permis de conduire ?

  • Conseils et astuces pour ne pas stresser le jour du permis

  • Réserver sa date d’examen avec Candilib

  • Le stationnement en bataille : Quelques conseils !

  • 7 astuces pour prendre confiance au volant

  • Obtenez le code rapidement avec La Navette !

  • Comment faire un créneau du 1er coup ?

  • Top 10 des fautes éliminatoires à l’examen du permis

  • Réussir son code de la route en moins d’une semaine

  • Tout savoir sur la conduite accompagnée à Paris

  • Comment faire demi-tour en 3 temps ?

  • Permis boîte auto vs boîte manuelle : que choisir ?

  • Déroulement permis : tout savoir sur l’examen